Le démantèlement du CELM de Gâvres serait une erreur !

Publié le par francoise Olivier-Coupeau

 

Depuis le mois de juillet dernier, j’ai à plusieurs reprises alerté les autorités concernées sur les conséquences négatives qu’aurait un démantèlement du Centre d'Essais de Lancement de Missiles de Gâvres (ex-Gerbam).

La visite du Directeur Général Adjoint des Essais du Ministère de la Défense semble accréditer l’idée que le CELM de Gâvres pourrait être l’une des victimes de la R.G.P.P. (Révision Générale des Politiques Publiques). Cette R.G.P.P., menée par le gouvernement sans que les parlementaires y soient associés en amont, est aveugle et brutale. Ce plan de rigueur qui ne dit pas son nom s’inscrit dans une logique purement comptable, sans respect des personnes concernées, d’autant plus inacceptable qu’il fait suite à une série de dépenses injustes au profit des plus fortunés.

Concernant le CELM de Gâvres, le transfert d’une partie des activités dans Les landes et à Bourges, serait d’autant plus incompréhensible qu’il est loin d’être justifié économiquement. Par delà les distances que devraient effectuées les militaires pour bénéficier de certains services transférés, l’on peut s’interroger sur l’intérêt d’entretenir un bâtiment de grande taille pour abriter une douzaine de personnes au lieu de quatre-vingt. Les personnels de l’ex-Gerbam ont su développer des compétences spécifiques de haut niveau, le carnet de commande est saturé et par son action quotidienne d’entretien, le CELM joue un rôle important dans la protection de l’environnement de la presqu’île de Gâvres.

Autant de raisons qui militent pour le maintien des activités sur ce site essentiel pour la Défense nationale.

Je présenterai prochainement un argumentaire en ce sens au Ministre de la Défense lors d’un rendez-vous dont je lui ai fait la demande. A cette occasion, j’évoquerai aussi l’avenir du Centre de Formation de la DGA de Lorient.

Publié dans Défense nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Dans les restructions sur Lorient il y a aussi la BAN de Lann-Bihoué, aujourd'hui 27 Mai 2008 monsieur Le président de la République a jugé utile de rappeler que c'est à l'état de restructurer la Défense et non aux militaires or nous voyons des signaux divers, sont-ce des simples rumeurs pour alerter ou conforter certains, transmises pae Europe 1 ou par FR3 région du Midi, sur la Fermeture de Nimes.Qu'en pensez vous?Merci de prendre contact avec notre association des riverains de Lann Bihoué si vous pensez que cela mérite des précisions autres que les déclarations des responsables militaires .
Répondre