Communiqué de Presse : l'affaire de "la Tanit"

Publié le par Francoise Olivier-Coupeau

« J’ai beaucoup de compassion pour la veuve du skipper de la Tanit, qui a vécu une tragédie familiale. Néanmoins, il me parait intolérable que certains propos aient été tenus concernant l’intervention des commandos de marine, et je souhaite rétablir certains faits.

La mer est un espace de liberté et doit le rester, mais la liberté suppose une évaluation des risques, si ce n’est pour soi, au moins pour les autres . En navigant dans des zones infestées de pirates, et ce malgré plusieurs mises en garde des autorités, les propriétaires de la Tanit ont potentiellement mis en danger la vie des commandos et des hommes du GIGN susceptibles de venir à leur secours en cas d’arraisonnement. Madame Lemaçon a refusé l’indemnité de près de 500 000 euros proposée par l’Etat (et donc payée par le contribuable) parce qu’elle la trouve trop faible.

Je veux rappeler que si l’un des commandos avait été tué dans l’assaut, sa veuve aurait touché entre 100 et 180 000 euros et n’aurait pu compter que sur la solidarité de la Marine pour trouver un emploi, car on ne lui aurait pas proposé, à elle, de poste de fonctionnaire. Dans les suites de cette affaire, le Ministre de la Défense et la Marine nationale ont fait preuve d’une grande humanité et il est choquant qu’à la faveur d’une opération de promotion d’un livre, les commandos soient ainsi trainés dans la boue, notamment sur des médias internet.

Le commando de marine dont la balle a (et c’est dramatique) atteint le skipper de la Tanit faisait son métier et son devoir, il n’a commis aucune faute et ce serait odieux d’essayer de le culpabiliser aujourd’hui. Qu’aurait-on dit si l’armée française n’était pas intervenue et avait laissé une famille française aux mains des pirates ? Il est temps qu’aujourd’hui le terme de responsabilité soit accolé à celui de liberté .

Les pêcheurs de thon qui n’ont d’autre choix que de fréquenter ces eaux ne s’y trompent pas et se font accompagner par des fusiliers marins dont ils savent qu’ils sont les meilleurs remparts contre les risques de la piraterie en mer. »

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P


Madame la Députée,


En ces moments où le citoyen reproche à l'élu son peu d'engagement en dehors de son parti politique, je trouve que votre position représente une position constructive. L'Etat providence a ses
limites, et l'ensemble des élus doivent faire front contre tout ces "profiteurs".


Même si la perte de vie d'une personne est toujours regrettable, il est à penser que sans intervention ils auraient été plusieurs à y laisser leurs derniers instants. Et les propositions faites
par le gouvernement vont largement au delà de ce qui aurait été fait pour une personne au service de la Nation. 


Mesdames et messieurs les élus, continuez à défendre le défendable, quant à ceux qui veulent prendre des risques, qu'ils continuent...mais assument seuls leurs actes. 


 



Répondre
M


Madame la Députée bonsoir


Je suis vraiment étonné que cette dame, vous reproche d'avoir évoqué toute la véracité de cette affaire. certes il est très regrettable que madame Lemacon  est perdu
son mari par une balle perdue et je compatis à sa peine, mais je pense qu'ils étaient suffisament  informés pour ne pas se rendre dans cette zone dangereuse.Ce que je trouve lamentable c'est
que cette personne refuse la somme de 500.000 € alors que comme vous l'expliquez si bien dans l'article du télégramme si le contraire c'était produit, la veuve du commando;
qui lui aurait été tué pour protéger j'oserai dire des inconscients aurait perçu la somme de 180.000.Merci à vous chére Députée d'avoir eu le courage de dire à la presse tout haut ce
que tout le monde pense tout bas.Nous vivons dans un monde d'hypocrisie, d' individualisme, et surtout de plus en plus procédurier pour des fois pas grand chose.Vous êtes une Députée que
beaucoup de vos collègues qu'ils soient dans la majorité ou l'opposition doivent apprécier et devraient vous citez en exemple!......Je vous admire et vous souhaite bon courage pour la
suite.



Répondre
K


Bonjour Madame la Députée,


         Bravo Madame , Bravo d'avoir énoncé clairement votre pensée à propos de l'affaire du Tanit . J'approuve totalement vos commentaires et suis
heureux de voir qu'un personnage de votre niveau ait pu traduire ce que de nombreux citoyens pensent .


        Merci également d'avoir une pensée pleine de respect pour nos marins dont la tâche , bien souvent ingrate , est de sauver des navigateurs au
comportement irresponsable .


             Cordialement vôtre ,         Maurice Kerebel


  



Répondre
K

Madme la Députée, Bravo Madame, bravo d'avoir énoncé clairement ce que beaucoup de citoyens pensent à propos de l'affaire du Tanit ! Je ne suis pas de votre bord politique mais je suis heureux de
vous dire que votre analyse de cette affaire correspond exactement à ce que je pense Et merci aussi d'avoir une pensée pleine de respect pour nos marins qui risquent leur vie pour sauver des gens
au comportement irresponsable. Cordialement vôtre , Maurice Kerebel


Répondre
J


Cette affaire me touche car j'ai connu François Lemasson. Une autre me touche encore plus, celle du Bugaled Breizh, le
mécanicien disparu étant de ma famille.


Je ne suis
pas convaincu que les militaires aient vraiment besoin de votre soutien, car ils savent très bien se défendre.


Je me souviens que le 14 septembre 2009, France 2  avait présenté à l'heure de grande audience, dans "Compléments d'enquête" un reportage à la gloire des
commandos en Mer rouge. L'interview de Yann Queffélec au sujet de son livre "Adieu Bugaled Breizh", avait ensuite été diffusé en 2e partie. L'objectif de cette programmation en
contrepoint était clair : Comment des militaires aussi bien intentionnés à l'égard des pêcheurs pourraient ils ne pas également offrir "une belle preuve d'humanité" - selon votre
expression - envers les victimes du Bugaled Breizh. Joli coup de billard à deux bandes, belle opération de propagande !


Nul doute en tout cas que dans le climat sécuritaire actuel, sciemment entretenu par le chef de l’Etat, les militaires soient poussés à l’excès de
zèle !


Nous vous demandons donc instamment d'appuyer la demande des familles pour obtenir la levée du secret Défense, procédure d'autant plus
impérative qu'un sous-marin totalement inconnu jusqu'alors - un SNA US - vient de sortir du chapeau de l'expert, fait "nouveau" dont il sera débattu le 1er juin à la Cour d'Appel de
Rennes.



Répondre